Les cancers colorectaux se développent à partir d’une tumeur bénigne.

Ils prennent naissance dans les cellules du rectum ou du côlon.

 

  Traitements :

Le traitement des cancers colorectaux repose essentiellement sur la chimiothérapie et la chirurgie.

En cas de cancer de rectum, il peut être associé à une radiothérapie.

Il faut prendre en compte de nombreux critères médicaux (éléments biologiques, organe atteint, type de cancer, l’état psychologique du malade, son âge, son statut socioprofessionnel, stade d’évolution…), afin d’orienter le choix du traitement.

Le choix du traitement, se fait en concertation entre les médecins (oncologue, médecin traitant, radiothérapeute, chirurgien) et avec l’accord du malade.

    Traitement chirurgical :

La chirurgie est généralement, le principal traitement du cancer colorectal.

Elle consiste à enlever certains tissus sains environnants et parfois, à enlever la totalité de la tumeur.

Ce type de traitement varie selon la taille de la tumeur.

Traitement par radiothérapie :

La radiothérapie détruit les cellules cancéreuses (grâce à des rayons X de haute énergie).

Les effets négatifs de ce traitement : fatigue, diarrhée, rougeur de la peau, voire boursouflure…

Mais, une fois que les cellules cancéreuses se sont régénérées, ces effets s’estompent.

    Le traitement par chimiothérapie :

La chimiothérapie évite le risque de la métastase et diminue la taille de la tumeur.

Elle est nécessaire pour traiter efficacement un cancer du rectum ou du côlon.

Elle est administrée sous forme de comprimés, mais aussi, par une injection dans une veine.

Il s’agit d’un petit boîtier placé sous la peau, qui permet d’injecter les médicaments tout en préservant les veines (la douleur est limitée par des patchs anesthésiants cutanés).

Les effets secondaires de la chimiothérapie : anomalies sanguines, inflammation buccale, perte de cheveux, nausée, constipation…

Ils sont temporaires et non systématiques.

 Thérapie ciblée : le nouveau médicament

Ce médicament cible précisément les molécules qui jouent un rôle important dans le développement du cancer.

Il est utilisé en complément de la chimiothérapie.

 

Le dépistage : un moyen efficace

Le dépistage est une démarche qui permet de diagnostiquer tôt certains cancers.

Le test de dépistage repère les lésions bénignes avant même, qu’elles n’évoluent en cancer.

Il permet également, de détecter le cancer, à un stade débutant et augmente les chances de guérison.

 

  Le suivi médical :

Le suivi médical de Filiassur assurance a pour but de vous assurer une bonne qualité de vie, et de rechercher des signes de récidives.

Cette surveillance comprend des examens complémentaires adaptés à chaque cas (IRM, scanner, radiographie, des analyses de sang, des actes d’imageries), des consultations gratuites tous les deux mois (pendant 4 ans), et des coloscopies de surveillance.

Le cancer colorectal est une affection de longue durée.

La prise en charge de Filiassur est globale, elle comprend tous les soutiens (soutien psychologique, suivi nutritionnel, accompagnement social, …) et tous les soins (prise en charge de la douleur).

Adopter une bonne hygiène de vie, en limitant votre consommation d’alcool, en dormant suffisamment, en restant actif (faire du sport, de la marche…), et surtout, en conservant une alimentation équilibrée.