Le vin n’est pas un produit comme les autres, il représente une histoire et reflète toute une culture. Et sa culture fait partie de notre histoire et des vécus de nos antécédents.

Comment les œnologues peuvent-ils définir, maîtriser et garantir l’évolution du goût du vin ?

L’œnologie est une science qui a été inventée par Louis Pasteur pour faire d’elle une discipline au service du vin.

Analysant les composants du vin, l’œnologie s’intéresse également aux arômes et aux différents goûts du vin.

Aujourd’hui, des réunions de consommateurs s’organisent en invitant des panels et des personnes habituées à déguster du vin à des tables rondes pour donner leurs avis gustatifs, olfactifs et visuels.

Évolutive et adaptable, l’oenologie fait de plus en plus appel aux dernières technologies qui permettront d’améliorer les techniques d’extraction, de clarification et de fermentation.

 

Quels sont les effets pressentis du changement climatique sur la qualité du vin ?

Les vignes sont les espèces les plus menacées par le réchauffement climatique. Le changement climatique est un sujet qui préoccupe les professionnels du vin ainsi que son amateur.

Définie par la mutation du climat et par l’évolution du niveau de la température habituelle. Ce changement va impacter la physiologie de la plante et par conséquent la qualité du vin.

Au-delà d’une certaine température, les raisins qui ont été exposés à une température très élevée vont donner forme à des vins plus sucrés et plus alcoolisés et perdront des composants plus frais.

 

De nombreuses recherches oenologiques s’intréssent aujourd’hui à la question de l’impact du réchauffement climatique sur le vin. Ces recherches conduiront à des recommandations en termes d’adaptation et de pratiques viticoles.

 

Adaptation à long terme de la viticulture au changement climatique

Un projet intitulé la CAVE a été mis en place en partenariat avec la l’Inra et quelques domaines de grande réputée à savoir celui du groupe Raphaël Michel.

Figurant parmi la liste des meilleurs producteurs de vin en France et décrochant plusieurs médailles d’or, le Château Raphaël Michel s’intéresse à tout ce qui peut mener à bien sa production et garantit la meilleure qualité de ses vins.

Le projet de la Cave proposé par l’INRA sert entre autres à anticiper les risques liés aux changements climatiques en adoptant des nouvelles stratégies de plantation et de vinification:

 

  • Modéliser le climat à l’échelle locale
  • Mieux anticiper le changement climatique pour s’adapter
  • Adapter le matériel végétal
  • Suivre l’évolution des goûts des consommateurs