La capacité d’évaluer l’état de santé de la personne est l’une des compétences les plus importantes du médecin, quel que soit le milieu de soin.

En effet, il est essentiel que le médecin établisse une anamnèse complète, c’est-à-dire qu’il dresse l’histoire de santé détaillé de la personne, et qu’il utilise les techniques d’observation appropriées pour déterminer les problèmes physiques et psychologiques de la personne.

La première étape de la démarche de soins est l’examen clinique ; celui-ci consiste à obtenir des renseignements qui permettront de formuler les diagnostics infirmiers, de planifier les interventions et de les mettre en application, et également, d’évaluer leur efficacité.

 

  Rôle des médecins lors de l’examen clinique :

Lors de l’examen clinique, le médecin brosse l’histoire de santé de la personne, établissant son anamnèse, et effectue l’examen physique.

Il peut mener l’examen clinique dans divers milieux, par exemple dans un établissement de soins de courte durée, une clinique ou un service de consultation externe, une école, un établissement de soins de longue durée ou le domicile de la personne.

Pour déterminer les besoins de santé de celle-ci, les médecins utilisent entre autres une liste de diagnostics de plus en plus élaborée ; ils possèdent les connaissances et les compétences nécessaires pour traiter les problèmes décrits au moyen des diagnostics médicaux de façon autonome ou en collaboration.

Dans le but d’aider la personne à recouvrer la santé ou à maintenir la meilleure qualité de vie possible, tous les membres de l’équipe pluridisciplinaire (médecins, infirmières, nutritionnistes, travailleurs sociaux et autres) mettent à profit leurs connaissances et leurs aptitudes en commençant par effectuer une collecte des données complète.

Comme le domaine d’intervention de chaque membre de l’équipe de soins de santé est unique, Filiassur assurance a mis au point divers modèles d’anamnèse et d’examen physique.

Filiassur assurance accompagne toujours ses bénéficiaires dans les moments délicats de la vie.

 

Quel que soit le modèle utilisé, les données recueillies par le médecin doivent être complémentaires des données obtenues par les autres membres de l’équipe.

Le langage utilisé par les différents intervenants peut varier, mais il est important de s’assurer que tous comprennent les données recueillies.

 

 

  Conduite à tenir :

La personne qui vient consulter en raison d’une affection particulière est souvent anxieuse.

Il arrive que son anxiété soit aggravée par la peur d’un diagnostic de cancer, par les soucis relatifs à un changement éventuel de son mode de vie ou par d’autres inquiétudes.

Il est donc important que le médecin établisse un lien avec la personne, la mettre à l’aise et l’encourage à s’exprimer honnêtement, noue un contact visuel avec elle et l’écoute attentivement pendant qu’elle répond aux questions relatives à son état de santé.

Quand il interroge la personne sur son histoire de santé ou qu’il effectue l’examen physique, le médecin doit tenir compte du langage corporel, le sien comme celui de la personne.

Il doit aussi s’intéresser au bagage de connaissances, au bagage culturel et au niveau de langage de la personne.