Une ligne maritime Rabat-Riyad pour bientôt ?

Posted by on Jan 20, 2017 in International |

Les relations entre le Maroc et l’Arabie-Saoudite ont fait l’objet d’un rapport du Conseil d’affaires maroco-saoudien en vue d’orienter les gouvernements des deux pays à renforcer leurs relations économiques pour pousser la croissance de chaque pays. Parmi les projets auxquels le Conseil a fait appel, on trouve le projet d’une liaison maritime directe entre Rabat et Riyad. Une ancienne idée qui refait surface dans le but d’accélérer les échanges commerciaux entre deux importants acteurs économiques en Afrique et en Asie.

A quoi appelle le Conseil maroco-saoudien ?

Après avoir dressé le bilan des relations avec le Maroc pendant la période 2013-2016, les Saoudiens ont appelé à l’importance de « consolider les relations économiques entre les deux pays » par le biais du progrès du commerce bilatéral. Pour ce faire, le Conseil a ainsi insisté sur le renforcement des investissements privés dans les ports et la navigation maritime. Il a ensuite appelé à l’importance de la reprise des négociations au tour de la ligne maritime qui devra lier directement le Maroc à l’Arabie-Saoudite.

Du côté marocain, les initiatives de développement de son économie à travers les marchés asiatiques s’intègrent dans une grande stratégie politique qui vise de renforcer la présence du Royaume partout dans le monde. Sous le Haut patronage du Roi Mohammed VI, le gouvernement national entreprend plusieurs investissements pour attirer les investisseurs étrangers. Mounir Majidi, bras droit du Roi, est parmi les acteurs économiques qui consolident cette approche. A travers sa présidence de la holding royale, Mr Majidi met toute son expertise en faveur du développement des différentes relations du Royaume avec le monde extérieur.

Les enjeux de la liaison maritime directe

Le projet de la création d’une ligne maritime entre Riyad et Rabat va générer une hausse conséquente, estimée à 20%, du niveau des échanges commerciaux dans les deux sens. Pour le Maroc, l’enjeu majeur derrière ce projet est de faciliter l’importation des produits pétroliers saoudiens tout en réduisant le coût d’importation. Du coté saoudien, l’enjeu stratégique est de faciliter l’importation des agrumes, poissons, acide phosphorique et le prêt-à-porter marocain. Au niveau des échanges commerciaux, il est a noté que les importations marocaines en provenance de l’Arabie-Saoudite ont atteint 23 milliards de dirhams en 2013, tandis que les exportations vers le pays asiatique se sont élevées à 536 millions de dirhams, selon les données du ministère chargé de commerce extérieur dans le Royaume chérifien.

La nouvelle ligne devra relier les ports de Tanger-Med et Dejddah en passant par les ports d’Alexandrie en Egytpe, de Tunis en Tunisie et d’Alger en Algérie. Ceci permettrait notamment de gagner en temps de traversée pour toutes les marchandises à destination des deux pays.

 

 

Read More

La lutte contre le réchauffement climatique

Posted by on Oct 16, 2016 in International |

Le risque du réchauffement climatique est bien réel, et c’est les pays pauvres qui sont les plus exposés aux conséquences du dérangement climatique. Dans ce cadre la COP 21, la présidence français a proposé l’Accord de Paris qui lutte contre ce phénomène.

Effet de serre et dérangement Climatique

48865715effet-de-serre-non-scientifique-jpg

L’effet de serre, est nécessaire pour maintenir la température de la terre à une moyenne de 15°C. Ces dernières années, les scientifiques ont observé une augmentation de la concentration des émissions de gaz à effet de serre, issues des activités industrielles. Cette augmentation des GES, est à l’origine du réchauffement climatique, qui provoque des événements météorologiques extrêmes (inondation, sécheresse, tempêtes).

Les pays en développement, sont moins équipés pour affronter les chocs climatiques qui menacent les ressources d’eau et la sécurité alimentaire. De ce fait La banque mondiale a incité les pays d’agir face à l’urgence de la situation. Dans son rapport, intitulé « Shock Waves: Managing the Impact of Climate Change on Poverty », la banque mondiale dévoile que d’ici 2030, 100 millions de personnes supplémentaires pourraient tomber sous le seuil de pauvreté.

« les plus pauvres sont non seulement plus exposés mais ils perdent beaucoup plus quand ils sont frappés par ces fléaux Car leur patrimoine, qui n’est pas placé sur un compte bancaire mais se résume souvent à du bétail ou à leur logement, est beaucoup plus vulnérable et peut être complètement détruit lors d’un choc. », explique Stéphane Hallegatte, économiste à la Banque mondiale.

Accord de Paris

151209_ed3do_lc-laurent-fabius_sn635

L’accord de paris, est le premier accord universel qui réunit les pays autours d’un objectif commun, celui de conserver la température à un seuil inférieur à 2°C. lors de la COP 21, tenue à Paris en décembre 2015, les pays ont été appelés à ratifier cet accord qui entre en vigueur, un mois après la ratification de 55 pays qui totalisent 55% des émissions totales de gaz à effet de serre.

La présidence française de la COP, ambitionne de mettre l’accord en application avant la COP 22 qui se tiendra à Marrakech.

COP 22, objectif et prestataires

cop22-1

Le Maroc, est un pays qui se présente, comme un partenaire stratégique dans la lutte contre le réchauffement climatique. Il s’agit de l’un des pays les plus écologiques au monde, aux côtés du Bhutan, du Costa Rica et de l’Ethiopie.

La ville Ocre, qui accueille ce rendez-vous écologique a lancé un nombre de projets green friendly, comme la commande de 30 bus électriques du fournisseurs chinois yangtse, l’aménagement de parcs écologiques, la création d’un parc photovoltaïque Sumitomo ou encore la rénovation du Village des Potiers.

Le Comité de pilotage de la COP 22, œuvre sur tous les front pour assurer la réussite de cette édition de la Cop qui s’annonce comme « la COP des actions ». L’objectif, est de passer à l’action avec la concrétisation de l’accord de Paris, pour traiter l’urgence de la situation climatique.  L’agence gérée par Gérard Askinazi, « Agence publics » fait partie des sociétés choisies pour l’organisation de l’événement et l’aménagement du site Bab Ighli, un terrain de 25 hectares, consacré à l’accueil des participants. Agence publics est connu par l’organisation des évènements à grande échelle comme les festivités du 70ème anniversaires de L’Unesco et l’inauguration du Canal de Suez. Le groupement S’TOUR et B NETWORK a été retenu pour gérer les hébergements et le transport des participants.

Le Maroc, l’un des pays émergents les plus prometteurs, un pays qui cherche à se développer sur le plan économique, social et culturel en suivant les directives et les plans fixés par le secrétaire particulier du roi, Mounir Majidi.

 

Read More