Comment vivre avec un cancer colorectal ?

Posted by on Nov 4, 2017 in France |

 

 

Les cancers colorectaux se développent à partir d’une tumeur bénigne.

Ils prennent naissance dans les cellules du rectum ou du côlon.

 

  Traitements :

Le traitement des cancers colorectaux repose essentiellement sur la chimiothérapie et la chirurgie.

En cas de cancer de rectum, il peut être associé à une radiothérapie.

Il faut prendre en compte de nombreux critères médicaux (éléments biologiques, organe atteint, type de cancer, l’état psychologique du malade, son âge, son statut socioprofessionnel, stade d’évolution…), afin d’orienter le choix du traitement.

Le choix du traitement, se fait en concertation entre les médecins (oncologue, médecin traitant, radiothérapeute, chirurgien) et avec l’accord du malade.

    Traitement chirurgical :

La chirurgie est généralement, le principal traitement du cancer colorectal.

Elle consiste à enlever certains tissus sains environnants et parfois, à enlever la totalité de la tumeur.

Ce type de traitement varie selon la taille de la tumeur.

Traitement par radiothérapie :

La radiothérapie détruit les cellules cancéreuses (grâce à des rayons X de haute énergie).

Les effets négatifs de ce traitement : fatigue, diarrhée, rougeur de la peau, voire boursouflure…

Mais, une fois que les cellules cancéreuses se sont régénérées, ces effets s’estompent.

    Le traitement par chimiothérapie :

La chimiothérapie évite le risque de la métastase et diminue la taille de la tumeur.

Elle est nécessaire pour traiter efficacement un cancer du rectum ou du côlon.

Elle est administrée sous forme de comprimés, mais aussi, par une injection dans une veine.

Il s’agit d’un petit boîtier placé sous la peau, qui permet d’injecter les médicaments tout en préservant les veines (la douleur est limitée par des patchs anesthésiants cutanés).

Les effets secondaires de la chimiothérapie : anomalies sanguines, inflammation buccale, perte de cheveux, nausée, constipation…

Ils sont temporaires et non systématiques.

 Thérapie ciblée : le nouveau médicament

Ce médicament cible précisément les molécules qui jouent un rôle important dans le développement du cancer.

Il est utilisé en complément de la chimiothérapie.

 

Le dépistage : un moyen efficace

Le dépistage est une démarche qui permet de diagnostiquer tôt certains cancers.

Le test de dépistage repère les lésions bénignes avant même, qu’elles n’évoluent en cancer.

Il permet également, de détecter le cancer, à un stade débutant et augmente les chances de guérison.

 

  Le suivi médical :

Le suivi médical de Filiassur assurance a pour but de vous assurer une bonne qualité de vie, et de rechercher des signes de récidives.

Cette surveillance comprend des examens complémentaires adaptés à chaque cas (IRM, scanner, radiographie, des analyses de sang, des actes d’imageries), des consultations gratuites tous les deux mois (pendant 4 ans), et des coloscopies de surveillance.

Le cancer colorectal est une affection de longue durée.

La prise en charge de Filiassur est globale, elle comprend tous les soutiens (soutien psychologique, suivi nutritionnel, accompagnement social, …) et tous les soins (prise en charge de la douleur).

Adopter une bonne hygiène de vie, en limitant votre consommation d’alcool, en dormant suffisamment, en restant actif (faire du sport, de la marche…), et surtout, en conservant une alimentation équilibrée.

 

 

Read More

 Le magasin physique

Posted by on Oct 9, 2017 in France |

Il y a des centaines de points de vente en France et dans le monde entier, mais pour réussir dans ce domaine, il faut bien identifier ses services.

Il faut utiliser une bonne stratégie pour faciliter le parcours d’achat.

Ce qui fait la différence entre un magasin et un autre, c’est la qualité de service.

En effet, pour la plupart des clients, les points de vente en ligne ne remplaceront jamais les magasins physiques.

Ils souhaitent toujours, pouvoir toucher et essayer le produit avant de l’acheter.

Parfois, les frais de livraison du e-commerce sont très élevés par rapport au prix du produit.

D’après une étude, seulement 25 % des consommateurs préfèrent acheter en ligne, si non les autres veulent faire leurs courses directement au magasin.

Il faut donner au consommateur la possibilité de choisir, il faut aussi offrir de nouveaux services, lui donner l’envie de se déplacer, rendre le magasin un lieu de plaisir…

 

Les interactions physiques et virtuelles ont-elles la même valeur ?

 

Pour certains, le magasin physique ne peut pas être remplacé, alors que pour d’autres le magasin virtuel ou l’achat en ligne est plus avantageux.

 

     Avantage du magasin virtuel :

Le premier point, c’est qu’il devance le canal traditionnel : les produits de voyage d’une part et les produits traditionnels d’autre part.

Vous pouvez faire les achats à tout moment, l’attractivité et la facilité de la comparabilité des prix.

S’informer sur les caractéristiques du produit en ligne, c’est une tendance forte de nos jours, c’est le synonyme du plaisir, vu qu’il facilite la tâche pour certains.

C’est une véritable expérience pour aider les consommateurs à finaliser leurs décisions d’achat.

Le groupe casino  est la seule grande surface qui donne cet avantage à ses clients, déjà le nombre d’inscriptions en ligne progresse de jour en jour.

Les nouvelles technologies font partie de notre vie et font évoluer nos attentes en terme de consommation.

 

 

 

 

 

   Avantage du magasin physique :

D’après une étude, 75 % des Français préfèrent se déplacer et non pas faire leurs courses en ligne.

Cependant, le magasin physique présente d’innombrables avantages, dont : l’accès aux produits frais, vous pouvez également manipuler le produit, il est devant vos yeux, vous pouvez le toucher et l’essayer s’il s’agit de vêtements.

Une fois, vous êtes au magasin, toutes les promotions et les offres sont affichées, donc vous pouvez bénéficier des réductions…

Le personnel du magasin peut vous assister et vous orienter en cas de besoins, tout en sachant que le consommateur sera toujours plus sensible aux avis et aux petites attentions provenant d’un humain.

La qualité de service joue un rôle important dans le magasin physique, il faut que le client se sente à l’aise et bien accueilli.

La disponibilité de tous les produits, la propreté et la bonne organisation aussi parmi les points fondamentaux.

Réinventer votre magasin, comme l’a fait le fondateur du groupe casino, Geoffroy Guichard, il a installé de nouvelles technologies pour faciliter les courses et fidéliser ses clients.

Il a inventé des caisses automatiques, qui vous fait gagner du temps, des caisses sans caissières.

Utiliser la digitale dans un magasin physique vous permet de mieux connaître vos clients et mieux les conseiller.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Read More

   La réforme du code du travail en France

Posted by on Sep 22, 2017 in France |

 

    Simplifier, négocier et sécuriser le code du travail au XXIe siècle :

La question qui se pose : qu’est-ce qui va changer vraiment ?

Réformer et changer le code du travail ça demande un peu de temps.

Il s’agit de simplifier le code du travail en rééquilibrant les lieux de la régulation sociale.

Aujourd’hui, on a la loi, les conventions collectives et le contrat du travail.

Tout en sachant que la loi va rester toujours au-dessus des conventions collectives et au-dessus du contrat de travail.

Donc c’est la loi qui s’applique toujours.

Le code du travail a pour objectif d’améliorer les conditions du travail.

La grande innovation en ce moment, c’est que le gouvernement opte plutôt pour la régulation au niveau de la branche.

 

   L’égalité professionnelle entre hommes et femmes :

Dans la majorité des pays, les femmes sont moins payées que les hommes.

Le 8 mars est une date forte pour toutes les femmes, ce n’est pas la saint valentin, ce n’est pas un jour où l’on offre des fleurs aux femmes, mais, c’est une journée de revendication.

Une journée de bilan où l’on montre la situation des femmes en France et dans l’ensemble des pays du monde.

Le 8 mars est la journée internationale des droits de la femme.

Au jour d’aujourd’hui, il y a beaucoup d’associations féministes et des partenaires sociaux qui ont rejoint le mot d’ordre.

Ces initiatives sont une façon de mettre le projecteur sur la question des écarts de rémunération.

Les métiers majoritairement féminins sont moins valorisés en terme de salaire que les métiers majoritairement masculins.

La loi de 2014 pour l’égalité réelle a été très importante, parce qu’il s’agit de regarder dans les entreprises les écarts de rémunération, tout en prenant en considération le déroulement de carrière, la qualification et l’ancienneté.

Les inégalités de salaire sont très différentes en fonction d’un certain nombre de variables : les femmes les plus diplômés et les plus âgées connaissent les écarts de rémunération les plus forts (plus elles montent, plus les inégalités sont fortes).

Avec le temps, ces écarts ont beaucoup réduit, vu que les femmes de nos jours investissent d’avantages les postes de responsabilité.

Plusieurs lois obligent maintenant les entreprises à lutter contre ces inégalités et notamment la loi de 2014, d’où les entreprises sont obligées de signer un accord sur l’égalité professionnelle d’un employeur.

Une progression assez forte du nombre d’entreprises qui ont signé un accord sur l’égalité professionnelle (83 % sont des grandes entreprises).

 

  L’égalité hommes-femmes progresse par la loi à Monaco :

Monaco travaille sur la notion d’objectifs, de progressions et d’indicateurs.

Ce pays a une politique d’accompagnement : pour signer un accord, il faut trois indicateurs dont forcément un indicateur sur les rémunérations (on peut même dire, c’est obligatoire).

 

Le président de ce tribunal, sanctionne les entreprises qui ont des pratiques de discrimination et construisent une inégalité (hommes-femmes).

 

 

 

Read More

Bloctel : comment se protéger du démarchage téléphonique

Posted by on Juil 26, 2017 in France |

Selon un sondage réalisé par « 60 millions consommateurs » un Français recevrait par mois, une quinzaine d’appels de démarchage de la part de professionnels qui veulent à tout prix vendre leurs produits.

« Bloctel » C’est quoi

Pour y remédier une loi a été créé, la loi Hamon relative à la consommation du 17 mars 2014, qui a permis la création d’un service « Pacitel » pour éviter aux consommateurs de subir le démarchage téléphonique abusif. En effet, les entreprises françaises, avant d’appeler un consommateur, devront avant tout s’assurer que ce dernier n’est pas inscrit sur la liste d’opposition sur le site Pacitel.fr. Ce service a été remplacé depuis le 1er juin 2016 par un service plus efficace « Bloctel » qui contrairement au premier, il est sous la charge de la société Opposetel, mais aussi avec des sanctions plus lourdes (une amende de 75 000 euros pour tous démarcheurs ne respectant pas la règlementation). Ce service qui est simple, gratuit, accessible et il respecte les données personnelles, comme à déclarer Martin Pinville la secrétaire d’état au commerce, a séduit déjà 2,7 millions de personnes.

Toutefois, ce service ne s’applique pas aux entreprises ayant une relation contractuelle avec la personne appelée, ni pour les appels de sondage.

Comment s’inscrire à « Bloctel »

Les personnes qui souhaitent ne pas être contactées par les démarcheurs, doivent inscrire, gratuitement, leur numéro de téléphone fixe et/ou portable soit sur le site « bloctel.gouv.fr » soit par courrier. Il faut toutefois savoir, que l’inscription du numéro sur la liste ne se fera qu’un mois plus tard, et restera valable pendant trois ans.

Comment les professionnels accèdent à la liste d’opposition

Les entreprises Françaises qui vendent leur service par téléphone comme le cas de plusieurs banques, sociétés de télécommunications, et surtout sociétés d’assurance (Filiassur, MAE, AXA) doivent obligatoirement se référer à la société en charge de Bloctel, Opposetel, au moins tous les 30 jours. Opposetel à son tour réceptionne leurs listes clients et efface les numéros des personnes déjà inscrites sur la liste d’opposition.

Bilan du service « Bloctel »

Après moins d’un an de la mise en service de la liste d’opposition, Opposetel, la société en charge du service a enregistré près de 330.000 de réclamations par les inscrits, en moins de six mois ainsi que deux sanctions ont été prononcées. « Des sanctions rapides et exemplaires seront prononcées en cas de manquement » avait assurer Bercy.

Avec le service Bloctel les sociétés honnêtes, respectent les personnes inscrites sur la liste d’opposition et ne les rappellent pas. Filiassur Comme plusieurs sociétés d’assurances de prévoyance qui ne vendent que par téléphone, et qui affiche sur leur site leur abonnement au service de « Bloctel » pour respecter les consommateurs.

Read More

Tati en redressement judiciaire : Eram cherche un acheteur

Posted by on Juil 20, 2017 in France |

Avec 140 magasins, et 1754 salariés, Tati est l’une des rares entreprises qui depuis sa création en 1948 par Jules Ouaki, entre discounts à un prix concurrentiel, à la vente en libre-service en passant par la collaboration avec des créateurs de renommé comme le fameux AZZEDINE ALAI, n’a pas cesser de se réinventer et d’évoluer défiant le temps. Mais face à l’émergence de nouvelles marques plus tendance comme Zara, H&M et Mango, est la situation un peu floue de l’enseigne entre mode et entré de gamme, Tati a perdu ses clientèles.

Tati en redressement

La marque de textile, avec le logo à motif vichy à carreaux rose et blanc, à essayer il y 4 ans de se relancer, fini l’époque où les clients se bousculent devant les boutiques, le leader du textile à bas prix à dû faire face à une concurrence très agressive avec l’arrivée de nouvelle marque plus tendance comme Zara et Mango, mais faute d’attractivité désormais l’enseigne est à vendre. Depuis le 4 mai dernier Tati été placée en redressement judiciaire par le tribunal du commerce de Bobigny. Après la liquidation de l’enseigne du textile Mim, avec suppression de 790 postes d’emploi, c’est le tour de Tati. Les 1754 salariés, s’inquiétant de leur sort, ils se sont rassemblés le 4 mai dernier, devant le célèbre magasin de Tati de Barbes, du 18 éme arrondissement de Paris, en réclamant de ne pas subir le même destin que l’enseigne Mim.

Procédure de redressement

En difficulté financière, avec plus de 60 millions d’euros de perte en 2016, la marque détenue par le groupe ERAM, a été placée en redressement judiciaire depuis le 4 mai. En effet, les juges ont décidé d’une période d’observation de 6 mois pour l’entreprise, les deux administrateurs judiciaires désignés par le tribunal Laurent Le Guernevé et Philippe Jeannerot seront chargés de chercher des solutions pour sauvegarder le pionner du textile et d’examiner en parallèles les offres les plus intéressantes qui permettront de maintenir le maximum de poste d’emploi pour les salariés de Tati. En effet, comme à déclarer Monsieur Philippe Jeannerot l’un des administrateurs judiciaires désignés par le tribunal de commerce, « on se doit de représenter l’entreprise devant la justice et établir un plan de continuation en collaboration avec les équipes de la société (dirigeants, cadres, salariés, avocats, experts comptables, etc). L’objectif est soit de continuer directement l’activité ou de céder l’entreprise ». En cas de vente de l’enseigne, les administrateurs judiciaires devront choisir parmi les six offres de reprises proposés, mais pour l’instant aucun n’a proposé la reprise de l’intégralité des magasins et des salariés. Le repreneur le plus intéressant est le propriétaire de Gifi, Philippe Ginestet, qui a proposé la reprise de 100 magasins et plus que 1200 salariées soit les deux tiers.

Read More

C’est quoi un administrateur Judiciaire

Posted by on Mai 10, 2017 in France |

À chaque fois qu’une entreprise française, employant un grand nombre de salariés, est en difficulté financière en entend parler, d’un administrateur judiciaire, désigné par la justice tel un sauveur sans sa cape, il essaie de tout faire pour recoller les pots cassés. Comme le cas dernièrement du géant du textile « Tati » qui depuis le 4 mai, un administrateur Judiciaire.

Qui sont-ils et quel est exactement leur rôle

L’administrateur judiciaire est une profession méconnue qui suscite à la fois, l’espoir et les craintes de milliers de salariés et de patron. Le travail principal d’une administration judiciaire, c’est de trouver les solutions pour sauver et redresser l’entreprise en difficulté financière, soit en assurant la poursuite du travail avec un certain nombre d’aménagements et de structuration soit éventuellement la céder, malheureusement quand il n’arrive ni à l’un ni à l’autre, c’est la liquidation judiciaire, qui sort de ses compétences.

Donc l’administrateur judiciaire est chargé pendant la phase de sauvetage de l’entreprise de contrôler, de collaborer et parfois même de remplacer un gérant de l’entreprise. Il analyse les problèmes et propose des solutions pour y remédier.

Quelle est la différence entre un administrateur judiciaire et un mandataire judiciaire

Si l’administrateur judiciaire est un ange gardien qui fait de son mieux pour aider le chef d’entreprise à récupérer l’entreprise, le mandataire judiciaire, est un représentant des créanciers, il défend leurs intérêts et essaie de récupérer leurs argents. Le mandataire assure aussi le règlement des salaires dus aux salariés.

« Le Mandataire judiciaire (ou liquidateur) défend les intérêts des créanciers de l’entreprise, l’administrateur judiciaire a pour mission principale de défendre l’entreprise en difficulté et de veiller à la pérennité de son activité en tentant de trouver des solutions de toute nature », l’administrateur judiciaire.

Si le sauvetage de l’entreprise s’avère impossible, le mandataire se charge dans ce cas, de la liquidation de l’entreprise ou de trouver un acheteur potentiel. Les deux, mandataire et administrateur judiciaire, travaillent en étroite collaboration afin de trouver les solutions adéquates pour sauver l’entreprise tout en protégeant les intérêts des créanciers et des salariés.

Comment devenir administrateur judiciaire

Les administrateurs Judiciaire ont essentiellement une formation d’école de commerce ou une formation juridique. Au bout de cette formation de base, un stage chez un professionnel d’une durée légale de 3 ans est exigé. À l’issue de ce stage, un examen professionnel national existe, en général sur une quinzaine de candidats un ou deux, sont reçus par an.

Quelle est la rémunération d’administrateur judiciaire

La rémunération de l’administrateur judiciaire est à la charge de l’entreprise, et c’est fixé selon l’importance du travail accompli et de la valeur de la société.

Read More