Modèle de réussite dans le domaine de la technologie médicale

Posted by on Nov 11, 2016 in Contributions |

La technologie médicale est un domaine complexe et très délicat. Il présente également des opportunités importantes pour les start-ups françaises. Qu’est-ce qui fait la réussite des sociétés medtechs ? Quels sont les axes stratégiques à suivre pour évoluer sur ce secteur ?

La position de la France

8871575-carte-de-l-europe-indiquant-la-position-de-la-france-banque-dimages

La France est l’un des pays leader sur le domaine chirurgical et médical. L’évolution de la technologie médicale, devrait appuyer, dans ce sens, la position de la France. Ceci n’est pas le cas, comme l’indique un grand nombre de directeurs qui agissent sur ce secteur. « Pour se positionner sur un marché mondial évalué à 200 milliards d’euros et en croissance de 6% par an, il faudrait pouvoir prendre appui sur son marché intérieur » indique Sacha Loiseau, le fondateur et directeur du groupe Mauna Kea Technologies. Ainsi, les entrepreneurs sur ce secteur déplorent la baisse des commandes de ce type de produits sur le marché local.  « L’État, par l’intermédiaire des CHU, pourrait être un formidable prescripteur d’innovation s’il jouait son rôle », explique le directeur de Medtech, Bertin Nahum, en insistant sur le fait qu’il soit « plus facile d’obtenir des subventions que des commandes ».

Cette situation a poussé les entreprises de l’hexagone, à diriger leurs offres sur le marché international, plus précisément le marché américain, qui est évalué à 349 milliards de dollars et qui présente un taux de croissance très intéressant.

« Notre marché cible prioritaire c’est les USA, où nous réalisons 30 % du C.A actuel et où nous avons deux implantations, à Minneapolis pour l’activité médicale et à Philadelphie pour l’activité dentaire. Nous entendons, très vite, devenir un grand acteur sur ce marché. » explique la nouvelle DG du groupe Actéon.

Un business model qui évolue

business-angels-sante-investissemeent

Les startups qui cherchent à développer leurs activités sur le domaine de la technologie médicale, doivent commencer par la modernisation et le développement d’une gamme de produits concurrentielle et innovante. L’innovation est un axe stratégique, prioritaire pour les sociétés qui cherchent à consolider leur présence et leur position sur le marché. La recherche et le développement est un autre axe important. Il est nécessaire de faire évoluer son offre pour correspondre aux exigences de marché, comme l’indique Marie-Laure Pochon, l’ancienne directrice du groupe Pharmaceutique Lundbeck. « Je veux mettre la force des ingénieurs au service des médecins. Les medtechs vont changer le monde, transformer les avancées technologiques en progrès cliniques, Actéon est une pépite. C’est une très belle entreprise mais un peu endormie. Nous pouvons la transformer en ETI puis en faire une multinationale leader sur son secteur », indique-t-elle.

Ces axes de développement, doivent être appuyés par un business plan efficace et pertinent qui évolue selon les conditions du marché. Les chefs d’entreprise doivent nouer des partenariats avec les autres industries pour présenter une offre de soins, plus pointue.

 

Read More

La french connexion du yaourt les fabricants laitier soupçonné d’entente sur les prix

Posted by on Mar 17, 2016 in Contributions | 0 comments

Des grandes marques son concernés par cette affaire l’arrangement aurais duré plusieurs années une enquête a été ouverte par l’autorité de la concurrence. Une brasserie au cœur de la capitale, un hôtel en région parisienne deux lieux ordinaires et un point commun : il aurait accueilli des réunions  organisées en secret autour de la table selon le Figaro des fabricants de yaourt français, quatre géants du secteur du lait dont Yoplait et  LACTALIS et six PME parmi lequelles  Laita ou encore Alsace Lait. Au menu des discussions, les prix de vente de certains produits laitiers yaourt, fromage frais ou encore crème dessert vendu sous des marques distributeurs.

Une entente sur les pris totalement illégal pourtant l’autorité de la concurrence enquête sur ce dossier depuis trois ans audition, perquisition, ils découvrent des carnets secrets et une ligne téléphonique spécialement ouverte par l’un des participants au nom de sa compagne, pourtant les enquêteurs relèvent 2200 appels avec la concurrence en trois ans.

 

Dans une note manuscrite, les industriels s’accordent sur une hausse des prix 6 % pour les yaourts, 10 % pour la crème fraiche, 8% pour les fromages frais ou encore 4 % pour les desserts et ils établissent ensemble la liste des arguments à présenter a la grande distribution. Hausse du prix du lait des emballages et des coûts du transport ou de l’énergie. Ces petits arrangements ont duré six ans avant d’être dénoncés par l’un de ses membres tous pourrais être condamné à de lourdes amendes, tous sauf un Yoplait l’entreprise qui a brisé le secret.

Ces pratiques font clairement gonfler les prix, selon les économistes en entente, c’est 20 % à 25 % de plus sur les étiquettes. Par exemple s’il y a une entente, le consommateur paye, 2.20 euros son pack yaourt au lieu de 1.80 euro et ça marche sur les autres produits tels que la lessive un litre de lessive coûterait avec une entente 7.90 euros au lieu de 6.60 euros. Cette pratique est courante dans de nombreux secteurs il y a eu la téléphonie mobile en 2005 montant de l’amende 534 millions d’euros, les lessives en 2011 montant de l’amende 367 millions d’euros et plus de 951 millions d’euros l’an dernier pour les fabricants de produit d’entretient et d’hygiène. Les amendes peuvent aller jusqu’à 10 % du chiffre d’affaires d’un groupe.

Read More